mardi 15 décembre 2015

AMD Décolletage conquiert ses marchés à l’international avec succès

Grâce à une politique soutenue d’investissements, cette entreprise de Saint-Pierre-en-Faucigny dispose de moyens de production performants permettant la réalisation de composants de haute technicité.

Co-développement avec ses clients

Implantée à Saint-Pierre-en-Faucigny depuis 1978, AMD Décolletage est spécialisée dans les secteurs de pointe de la connectique et de l’industrie automobile, avec une capacité d’usinage de 1,5mm à 32 mm. L’entreprise fabrique des pièces de connectique dans les alliages cuivreux pour les marchés aéronautique, industriel et automobile, livrant les grands équipementiers comme Molex ou Socapex notamment. Dans la connectique automobile, la prise électrique pour les véhicules électriques représente un marché important pour AMD Décolletage. « Nous avons aussi la particularité de faire du dépôt de métaux précieux, or, argent, palladium, explique Jean-Paul Poncet, directeur d’AMD Décolletage. Nous travaillons pour cela avec Thermocompact qui est notre sous-traitant et notre partenaire. »

Pour le marché automobile, AMD Décolletage fabrique des pièces de précision pour des capteurs (pression, températures) et pour les systèmes de freinage ABS, et fournit les équipementiers de rang 2 comme Continental, Delphi, Sensata. La hausse des volumes des véhicules électriques en fait un marché important pour AMD Décolletage qui est fournisseur pour la Zoé de Renault et la Leaf de Nissan, et aux Etats-Unis pour General Motors. Enfin, 5 à 7% de la production de l’entreprise est destinée au groupe Savoy International qu’AMD Décolletage a intégré en 2000.

AMD Décolletage emploie 110 personnes (avec les intérimaires) sur deux sites, route des Crêts où sont installés les services support et le siège social de l’entreprise et dans la zone industrielle de St-Pierre-en-Faucigny où se trouve l’usine de production. La stratégie de développement choisie par AMD Décolletage lui vaut de connaître une progression remarquable, avec un chiffre d’affaires en 2014 de 19,6 millions d’euros, alors qu’il était de 14 millions d’euros en 2012. En 2015, il devrait se monter à 20,3 millions d’euros. La pièce-maîtresse de la recette du succès d’AMD Décolletage est sa présence à l’international : l’entreprise exporte 87% de sa production. 25% de ses exportations sont dirigées vers les Etats-Unis, 25% vers l’Allemagne, puis vers les pays d’Europe de l’Est et l’Asie. « L’Asie est un marché majeur, avec le Japon pour les pièces automobile, et surtout la Chine où nous livrons directement des industriels locaux en connectique, détaille Jean-Paul Poncet. Nous fournissons en direct des clients chinois depuis deux ans. » AMD Décolletage travaille avec ses clients en co-développement, intervenant très en amont dans la conception des pièces pour optimiser leur réalisation et les rendre plus conformes aux exigences du client.

Investissements et objectifs de qualité

Autre élément majeur de la stratégie de l’entreprise, elle investit fortement dans l’usine du futur. Toutes les pièces sont contrôlées au siège et pour les pièces automobiles, AMD s’est dotée de machines de tri automatique pour obtenir 100% de conformité et pour les pièces de connectique d’un équipement de recuit sélectif, complété par des opérations annexes et de l’assemblage.

L’entreprise applique une politique d’investissement ambitieuse pour développer ses capacités de production, améliorer son organisation et renforcer ses compétences. En 2014, AMD Décolletage a investi 10% du chiffre d’affaires, soit 2 millions d’euros, dans de nouveaux équipements, notamment un tour multibroche Index MS 22 avec un robot Traub TNL 32, et une machine de tri automatique pour son objectif du 100% de pièces conformes. « Pour nous assurer d’atteindre un taux de zéro ppm pour les pièces automobile, nous leur associons des machines de tri performantes, ajoute-t-il. » AMD Décolletage a complété ces investissements en s’engageant dans des programmes d’excellence organisationnelle, notamment SI PME pour renforcer son système d’information. « Nous avons changé notre ERP et basculé en novembre du système Gesprodec à StraDivalto, précise Jean-Paul Poncet. Nous avons aussi mis en place un MES, Alpha-3i, pour le suivi de la production. » L’entreprise est aussi engagée dans le programme régional Exor pour appliquer le Lean Management.

A la fin de l’année 2015, AMD Décolletage renforce ses équipes et embauche un chef de projet supplémentaire pour son bureau des méthodes. En 2016, l’entreprise va regrouper ses deux sites en un seul avec un nouveau bâtiment de 6000 m2 couverts destiné à accueillir l’ensemble du personnel, avec une réserve de surface pour de futures expansions. Ce nouveau site, qui devrait être opérationnel à la fin de 2016, sera équipé des dernières technologies : aspiration des brouillards d’huiles, refroidissement de l’huile, filtration des huiles. « Nous voulons garantir les meilleurs équipements et les meilleures conditions de travail avec des robots et des machines ergonomiques, automatiques et performantes, pour attirer et fidéliser les compétences dans un environnement de travail attrayant pour nos effectifs et pour nos clients, explique-t-il. » Ce projet représente un investissement de 7 millions d’euros. L’objectif affiché d’AMD Décolletage est de faire monter son chiffre d’affaires à 25 millions d’euros dans les trois ans, en gardant toujours le cap à l’international.

Article rédigé par Dorothée THENOT, journaliste