vendredi 09 novembre 2018

AMD Décolletage monte en puissance

Filiale de Savoy International, l'entreprise se déploie à Marnaz sur un nouveau site vitrine.

En deux ans à peine, AMD Décolletage a pris une nouvelle dimension à Marnaz. "Nous avons agrandi et entièrement rénové l'ancien site de Cotterlaz, dans le but d'avoir un bâtiment et des conditions de travail respectueuses de l'environnement et des salariés pour attirer des jeunes" explique son directeur Jean-Paul Poncet.

BEL ENSEMBLE INDUSTRIEL

L'endroit -7500 m2- est devenu une vitrine de Savoy International dont AMD décolletage fait partie.

"Notre société compte 135 collaborateurs en CDI et CDD auxquels s'ajoutent 35 intérimaires, pour un chiffre d'affaires attendu de 35 M€ en 2018". Une activité réalisée à 52% dans l'automobile, 40% dans la connectique et 8% dans l'aéronautique. Elle se déploie sur un site agrandi depuis fin juillet par le rachat de Gervet Frères (3500 m2) qui apporte espace et capacités de production à AMD. "Cela complète l'investissement de 8 M€ réalisé en 2017 (pour l'achat du site Cotterlaz et la modernisation des équipements).

"Cet ensemble industriel a été conçu dans un esprit Lean Manufacturing et industrie 4.0" complète Jean-Paul Poncet. Entièrement climatisé, le site est doté d'un système d'aspiration des brouillards d'huiles et ne rejette aucune particule supérieure à un micron sur l'extérieur. Le process lui-même a fait l'objet d'une amélioration.

"L'implantation des équipes s'y est faite en deux étapes, à l'été 2017 et en juin 2018. Entre-temps, nous avons réalisé une autre acquisition!". Egalement située à Marnaz, Parroche-Dorioz  (CA= 2,5 M€ et 15 salariés) a été rachetée fin juillet 2017. Spécialisée dans l'automobile et dans l'aéronautique, elle a ouvert de nouvelles perspectives à AMD, tout en apportant dans la corbeille de mariée un même parc machines à commande numérique, facile à intégrer dans le nouvel ensemble, qui représente le plus gros parc de France (48 Tsugami, ainsi que 7 machines de contrôle et d'assemblage équipées de robots).

VERS LA CERTIFICATION EN 9100

"Nous avons saisi l'opportunité d'entrer sur le marché aéronautique". AMD livre des pièces de roulements au groupe SKF et va développer sa présence dans ce secteur avec d'autres fabrications. Son but désormais: obtenir fin 2019 la certification EN 9100.

"Notre stratégie est aussi de continuer de travailler à l'export et de développer l'activité véhicule électrique" indique, confiant, le directeur d'AMD Décolletage. L'entreprise est déjà active dans la connectique automobile avec une spécialité, la prise de charge des véhicules électriques pour Renault, Nissan et pour un constructeur américain.

Sur ce marché en plein essor, la société travaille par ailleurs avec des équipementiers comme Delphi et mise sur ses homologues français. Elle fabrique des pièces pour systèmes de freinage ou encore des pièces pour capteurs de températures dans les moteurs.

Enfin, jouant les synergies au sein du groupe, elle a co-développé avec Savoy Moulage une pièce surmoulée pour l'électrovanne des boîtes de vitesses automatiques pour le compte de l'Américain Borgwarner. "Cette co-conception met en avant la force du groupe pour proposer une seule prestation. Elle a requis un an de développement par les équipes internes de nos deux sociétés".

Trois personnes - un ingénieur et deux techniciens du service méthodes et industrialisation -se sont impliquées durant un an sur ce projet qui illustre la montée en puissance d'AMD Décolletage. "Nous sommes très ouverts sur notre environnement et à l'affût des nouvelles technologies." La société développe un large partenariat avec CETIM-CTDEC pour travailler sur le couple outils-matière dans le domaine des métaux sans plomb.

PARTENARIAT AVEC THERMOCOMPACT

Mettre des moyens et en face des équipes est l'une des réponses trouvées dans le groupe pour booster son volume d'affaires. De quoi satisfaire les attentes des donneurs d'ordres de la connectique à qui AMD livre des contacts particulièrement utilisés dans l'industrie et l'aéronautique. "Nous travaillons en étroite collaboration avec Thermocompact (Annecy) pour mettre un point un traitement sélectif lors du dépôt d'or et d'argent sur les pièces."

Avec plus de 170 salariés, une production de 300 millions de pièces par an, et un chiffre d'affaires de près de 35 M€ auxquels s'ajoutent 5 M€ apportés par Gervet Frères,  AMD Décolletage a bien pris son envol. Dès cette année, l'entreprise a pour but de réaliser 42 M€ de chiffre d'affaires grâce à l'essor du véhicule électrique.

Dernier objectif, accentuer l'export - déjà 90% - où AMD Décolletage est présente de longue date et augmenter la valeur ajoutée des pièces en allant vers la production de petits sous-ensembles, quel que soit le secteur d'activité. Pour cela, l'entreprise va recruter de nouvelles compétences en mécanique. "Nous pouvons déjà  proposer des prestations globales (matériaux et process) et un produit fini à nos clients" précise le dirigeant d'AMD.

Et d'ajouter:" Tout cela est le fruit de nos échanges avec le label Mont Blanc Excellence Industries qui nous a permis de nous poser les bonnes questions, en cohérence avec l'action que nous menons en interne. Dans la mondialisation que nous vivons, notre seule force est d'être productifs et de gagner en performance industrielle" conclut-il.

Françoise Lafuma, journaliste

201811_AMD2

Légende: Depuis quatre mois, un petit train récupère les pièces et les copeaux libérant la main d'oeuvre qualifiée et permettant une amélioration des flux

201811_AMD3

Légende: Jean-Paul Poncet, directeur du site d'AMD décolletage