mardi 23 juin 2015

Aventics : un expert qui vise des solutions sur mesure

La société a pour ambition d’être un acteur significatif d’une pneumatique intelligente sur le marché international. Sa filiale française à Bonneville est un site pilote dotée d’une responsabilité mondiale pour les valves pneumatiques.

« Nous sommes une société toute jeune, dotée d’une marque toute neuve, et en même temps le fruit de plusieurs dizaines d’années d’expérience »,  explique Etienne Piot, président d’Aventics SAS, filiale française du groupe Aventics. Celui-ci est l’ex-division pneumatique de Bosch Rexroth, filiale du groupe Bosch, acquise fin 2013 par le fonds d’investissement germano-scandinave Triton. L’entreprise française est pour sa part l’héritière de la CPOAC, créée en 1947 et installée à Bonneville depuis 1962. «Cela signifie à la fois un savoir-faire reconnu, une antériorité de clients et une dynamique nouvelle». Car Aventics a pour ambition d’être un acteur significatif d’une pneumatique intelligente sur le marché mondial, en répondant aux besoins pointus de ses clients.  Aventics SAS est déjà très présente à  l’étranger avec un chiffre d’affaires de 65 millions d’euros, dont 70% réalisé à l’international et emploie 370 collaborateurs.

DU STANDARD AU SUR MESURE

Spécialisée dans les transmissions pneumatiques (valves, vérins) destinées aux machines de production, elle compte comme secteurs utilisateurs les fabricants de biens d’équipement (90% des ventes) tels que les machines-outils, les machines d’emballages, les machines d’embouteillage ou encore les machines spéciales.  Elle est également fournisseur en direct pour l’industrie ferroviaire  à qui elle apporte un système complet de transmission et non plus seulement un composant. L’objectif est d’ici trois à cinq ans de développer des solutions sur mesure pour d’autres domaines d’activité tels que le secteur médical.

« L’idée est d’avoir à la fois des produits standards qui s’appliquent partout, et en parallèle des solutions clients dans des branches bien déterminées ». Le but étant de développer ainsi des facteurs de différenciation pour les clients de l’entreprise, en proposant de la valeur ajoutée et de la productivité à l’utilisateur final.

« Nous sommes présents derrière tout ce qui se cache derrière le mot automatismes », précise Serge Morretton, responsable QSE. Le bureau d’études et développement d’Aventics, qui compte 40 personnes, a la responsabilité mondiale des valves pneumatiques, il est même site pilote. C’est ainsi que l’entreprise a mis sur le marché, début 2012, l’AV03, la valve la plus compacte du marché, de la taille d’une carte de crédit. Un produit qui répond à la tendance à la miniaturisation souhaitée par les constructeurs de machines qui sont ses clients. « Cela nous a permis d’entrer dans des secteurs où nous n’étions pas encore comme l’industrie des microprocesseurs et la micro-électronique», indique Etienne Piot ajoutant « nous travaillons très en amont avec nos fournisseurs et très en aval avec les clients de nos clients dans le cadre de co-développements ».

Aventics compte ainsi parmi ses références des solutions développées pour Evian , et Nestlé, Coca-Cola ou Pepsi, pour lesquels son offre a été une source de gains de productivité et de matière première.

RELATION FOURNISSEURS QUALITE

« La chance d’être indépendants, c’est de pouvoir prendre des décisions stratégiques à tous les niveaux. Nos relations fournisseurs se déroulent dans le cadre d’un partenariat de proximité, mais dans la logique d’un panel international. Nous cherchons à développer le lien avec des fournisseurs locaux qui peuvent eux-mêmes développer leur activité au sein de notre groupe », poursuit le président d’Aventics SAS. C’est aussi dans cette logique qu’a été mise en place, depuis plus de dix ans, la stratégie Lean Manufacturing de l’entreprise. Le choix a été fait d’un outil de production flexible, réactif et tiré par les commandes clients. Tout est aujourd’hui organisé en fonction de l’alignement des flux de valeurs, de la matière première au contrôle final et au produit fini. La société fonctionne presque sans stocks, les ordres de fabrication étant déclenchés à la commande.

Depuis cinq ans au moins, les fournisseurs livrent au fil de l’eau, avec « une tournée du laitier » organisée dans la vallée deux fois par semaine pour assurer les approvisionnements en composants. A l’heure où les marchés sont de plus en plus fragmentés, le Lean Management est la réponse la mieux adaptée à cette attente. « L’automation n’est présente que là où elle fait  du sens », précise Etienne Piot qui suit de près l’essor de la robotique collaborative.

Et pour progresser encore, Aventics SAS vient de valider sa seconde démarche de labellisation avec Mont-Blanc Excellence Industries. « Dans une démarche d’amélioration continue qui est la nôtre, cela nous permet d’avoir deux photos très précises, prises à des périodes différentes et de voir les évolutions. Cela nous permet aussi de faire du benchmark avec des confrères», conclut Etienne Piot convaincu que l’entreprise va aussi gagner en notoriété et en visibilité.