mardi 28 mars 2017

Bucci Industries France apporte des solutions flexibles et évolutives à ses clients.

Intégrer ses partenaires pour rester leader

Installé à Cluses depuis 20 ans, Bucci Industries France est une filiale à 100% du groupe industriel italien Bucci Industries (qui réalise un chiffre d’affaires de 145 millions d’euros et emploie 800 personnes). Cette entreprise spécialisée en périphériques-machines conçoit également des solutions en automatisation et process et en contrôle. Elle emploie 49 personnes et réalise un chiffre d’affaires de 14 millions d’euros, en constante progression. « Nous sommes fournisseur de valeur ajoutée et proposons à nos clients des produits intégrant rigidité et précision, explique Didier Bouvet, le directeur général. Ce sont des solutions flexibles et évolutives. » Le panel de solutions développées par la PME clusienne lui permet en effet d’être présente sur l’ensemble du process d’usinage, du chargement de la barre sur la machine-outil à la pièce assemblée. Bucci Industries France commercialise, installe et assure le SAV de ses solutions. L’entreprise accompagne ses partenaires et ses clients pour les demandes particulières, et s’appuie sur les 23 techniciens (bureau d’études, installation, ateliers) que compte son équipe.

            Bucci Industries France est présente dans quatre secteurs d’activité. Elle est leader dans les périphériques-machines, et commercialise les marques Iemca (embarreurs, systèmes de chargement et déchargement), Algra (porte-outils tournant) et Kitagawa (systèmes de serrage pour les tours et centres d’usinage). « Notre stratégie est d’intégrer nos partenaires pour apporter à nos clients le plus de possibilités techniques, explique Didier Bouvet. » Pour rester leader, Bucci Industries France apporte à ses clients les innovations de la maison-mère et de partenaires hauts de gamme.

Des solutions d’automatisation spécifiques

La deuxième activité de Bucci Industries France est l’automatisation industrielle : d’une part la société commercialise des lignes d’assemblage automatisées mises au point avec la société Sinteco, d’autre part son bureau d’études a développé ses propres solutions d’automatisation. « C’est notre spécificité par rapport aux autres filiales du groupe, précise-t-il. Nous avons créé nos propres débarreurs, des chargeurs de lopin et systèmes d’aide au chargement. Nous réalisons aussi des cellules robotiques. » Le bureau d’études chargé de développer cette activité compte 6 personnes. « Notre partenaire MT Robot a conçu un chariot autoguidé capable d’intervenir à chaque étape du process, complète Didier Bouvet. Nos solutions s’appuient sur la technologie et apportent à nos clients les moyens de rentabiliser leur investissement. »

            La troisième activité de Bucci Industries France est le contrôle des pièces industrielles avec deux partenaires, VisiControl (machine de contrôle par caméra) et Nikon Metrology (contrôle tridimensionnel et solutions en tomographie). Les solutions de Bucci Industries France sont en effet destinées à répondre aux besoins des professionnels du décolletage et de l’usinage complexe.

               Enfin, la division Santé de l’entreprise développe des automates pour les pharmacies d’hôpitaux afin d’assurer la traçabilité du circuit du médicament et d’éviter les erreurs, et automates pour les pharmacies de ville (préparation de commandes).       

Un banc de contrôle de rectitude innovant

Bucci Industries France dispose donc d’un centre de compétences capable de proposer des solutions techniques afin de répondre à des demandes spécifiques. En 2016 la société a mis au point avec le Cetim-Ctdec un banc de contrôle de rectitude de barres, une innovation qui a été présentée aux Trophées de l’Industrie à Lyon. « Nous avons développé  un banc pour contrôler la rectitude des barres selon une norme inférieure à 1millimètre par mètre explique Didier Bouvet. Grâce à cette solution, nous avons créé les conditions pour établir une vision commune de la rectitude car ce banc sera le banc de référence pour le contrôle de demain. » Cette solution permet en effet au client de mesurer rapidement la rectitude et adapter ses cahiers des charges matières ou sa production en conséquences. Son développement a nécessité 18 mois de travail un investissement de 200 000 euros en R&D pour Bucci Industries France.

« C’est la preuve que l’industrie mécanique française est à la pointe, ajoute-t-il. Cette innovation répond à une problématique majeure pour les décolleteurs car le moindre défaut sur une série a un impact sur la production. Nous apportons ainsi à nos clients la technologie qui leur permettra de se différencier, d’être plus productifs et plus qualitatifs. »

            Jusqu’en 2016, la PME était installée dans quatre bâtiments. Son installation dans un bâtiment unique, plus grand et plus opérationnel, lui a permis de gagner en efficacité, notamment avec une zone dédiée à la R&D mieux identifiée. Bucci Industries France consacre chaque année 700 000 euros pour la R&D et si les produits propres de l’entreprise représentent 5% de son chiffre d’affaires, l’objectif est de porter cette part à 10 à 15% dans les deux à trois ans. La France, la Belgique, le Luxembourg et le Maghreb représentent 90% du chiffre d’affaires de Bucci Industries France. Celle-ci accompagnant ses clients à l’export, elle participe à des installations à l’international, notamment au Mexique, en Hongrie et en Pologne.  BUCCI Industries France participe au « label excellence » du pôle de compétitivité Mont-Blanc Industries « Le premier cycle de labellisation nous a permis de nous concentrer sur nos objectifs et notre organisation, résume-t-il. Le diagnostic nous a permis de faire évoluer notre organisation industrielle, d’améliorer notre gestion des ressources humaines et de formaliser notre process interne, notamment au niveau de la R&D et du service commercial. »