vendredi 02 juin 2017

CLUB EXCELLENCE " CLIMAT SOCIAL, COMMENT PRENDRE LA TEMPÉRATURE & CONTRIBUER AU RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE

A l’occasion du Club Excellence du 23 mai 2017, Pierre Arboireau, dirigeant de de Savoie transmissions, labellisé en mars dernier,  a montré comment avec des outils de mesures des signaux faibles, simples et transposables, on peut créer de la valeur grâce à l’engagement de ses collaborateurs.

Dans un contexte de climat de crise, comment être plus agile au quotidien et transformer ses problèmes en opportunité pour changer ?

La première étape est d’avoir des  managers emphatiques avec une capacité d’écoute, de compréhension, de partager la vision globale de l’entreprise et d’accompagner  les collaborateurs dans leur développement.   « Si vous prenez soin de vos employés ils prendront soin de votre entreprise » selon Richard Branson.

La deuxième étape est de mettre en place des outils pour mesurer et améliorer le bien-être au travail tels que certaines méthodes mises en place chez Savoie Transmissions :

  1. CRISTAL : un questionnaire de 2h évalué mensuellement par un panel de 5 personnes sur 5 critères : Convivialité, Rigueur, Implication, Simplification, Tous ensemble, Amélioration permanente, Longévité 
  2. Des indicateurs RH spécifiques : critères discriminants tels que les erreurs sur les fiches de paies, le nombre de déplacements hors entreprise, le % réalisé de formation,… ces critères appréhendent mieux le climat social interne à l’entreprise.
  3. Evaluation de l’humeur ou du bonheur au travail : l’humeur professionnelle est mesurée chaque jour par chaque salarié sur un tableau dans lequel figure le degré de bien-être de chacun.
  4. Succès du jour : les collaborateurs partagent une info positive à l’ensemble des salariés de l’entreprise pour pouvoir exprimer ce qui est positif et travailler sur les points forts et non toujours sur les points faibles.

En conclusion, selon Pierre Arboireau « une vrai écoute avec des actions ciblées répondent aux vrais problèmes en mesurant des signaux faibles.»