jeudi 21 septembre 2017

Club Excellence «Comment piloter le changement dans nos entreprises pour en réduire les risques et optimiser les résultats?»

Dans notre monde industriel qui bouge rapidement, la capacité d’adaptation de nos entreprises est un élément clé de réussite.Les adaptations impliquent très souvent de forts changements tant sur nos produits, nos modèles, que sur nos organisations et nos hommes.Bien réussir ces changements devient donc un enjeu important pour réduire nos risques et gagner en performance.

Lors du club excellence du 21 septembre, Guy Michelet, consultant et coach, dirigeant du cabinet GM2S basé à Annecy, spécialisé dans la conduite du changement et la transformation des entreprises, a présenté aux participants ses expériences et outils pour piloter le changement dans nos entreprises avec sérénité et efficacité.

En début de séance, l’intervenant a lancé un brainstorming sur l’évocation du « changement » chacun a pu échanger sur ses opinions, ressentis, conseils et expériences sur des renouvellements entrepris ou vécus.
Après s’être mis à la place des salariés pour appréhender cette situation, Guy Michelet a souligné le mélange d’émotions rationnelles mais surtout irrationnelles provoquées par le changement et la nécessité absolue d’écouter et chercher à comprendre celles-ci. « Une émotion est toujours vraie » ajoute un participant.

Guy michelet a également fait réfléchir l’audience sur la posture que doit adopter le dirigeant face au changement et sur l’importance pour le chef d’entreprise d’être clair sur la finalité du projet et clair avec lui-même.

L’intervenant a insisté sur l’importance de poser un projet porteur de sens pour l’entreprise mais également pour les salariés.

Pour illustrer son propos, l’intervenant a présenté différents outils fondamentaux faciles à appliquer et à mettre en place :

  • ·       La courbe du deuil d’Elisabeth Kubler Ross, adaptée à la conduite du changement, qui insiste sur le fait que chaque personnalité aborde ces étapes plus ou moins rapidement (dénis, colère, acceptation,…)
  • ·       Les 8 étapes du changement de Kotter avec en particulier la création d’un sentiment d’urgence comme pilier principal à la conduite du changement.
  • ·       La balance du changement illustrant le fait qu’on ne change que pour un espoir d’avenir meilleur
  • ·       La pyramide de Maslow illustrant la remise en cause possible de la place de chacun dans cette pyramide suite à un changement.
  • ·       La courbe de Gauss adaptée au management qui suggère de se préoccuper plutôt des 20% leaders de l’entreprise, qui entraineront les 60% suiveurs et d’ignorer les 20% de réticents qui s’adapteront (ou non !) à ces changements.
  • ·       Et les outils permettant de faire adhérer rapidement les salariés et les cadres intermédiaires au changement proposé.

Enfin, dans un environnement au cœur de l’industrie du futur, « changer devient une obligation et ne pas le faire est suicidaire » selon les mots de Guy Michelet.
C’est pourquoi il est indispensable de piloter ces changements avec intelligence pour appréhender les années à venir avec sérénité.La clé du succès étant de faire adhérer les équipes le plus vite possible pour ne pas ralentir les mutations nécessaires.

Plus d’informations sur le Cabinet GM2S