lundi 30 novembre 2015

PROTO PROCESS s’impose par la qualité et la traçabilité de ses cartes électroniques

Souplesse et réactivité

Proto Process est spécialisée depuis 2008 dans l’assemblage de cartes électroniques. Cette TPE de 9 personnes est installée à Maxilly, à proximité d’Evian-les-Bains dans le Chablais, et compte parmi ses clients Aldebaran Robotics, l’un des leaders mondiaux de la robotique humanoïde à l’origine des robots Nao et Pepper, des industriels comme Somfy, des laboratoires et centres de recherche comme le CERN, le CEA ou le CNRS, et des bureaux d’études électroniques et sous-traitants de donneurs d’ordres. « Nos clients nous contactent pour la fabrication de leurs cartes électroniques, ils nous envoient un fichier et la nomenclature qui comprend les plans et tous les composants qui seront posés sur la carte, détaille Olivier Comet, fondateur et dirigeant de Proto Process. Nous nous chargeons d’acheter les circuits imprimés et les composants électroniques, puis de les assembler avec un process alliant pose automatique et semi-automatique, ce qui nous garantie souplesse et réactivité. » Ce sont là les deux mots-clés de Proto Process pour se différencier sur le marché.

« Nous faisons de la petite série et du prototype, donc notre priorité est à la qualité plutôt qu’au volume, précise Olivier Comet. Nous proposons un délai de réalisation des cartes de 10 jours en standard mais il n’est pas rare de réduire ce délai à 5 jours, voire 48h dans les cas les plus urgents !» Cette stratégie s’avère positive pour Proto Process qui affiche un chiffre d’affaires en progression constante depuis la création, avec 598 000 euros réalisés en 2014 et un chiffre d’affaires supérieur à 700 000 euros pour 2015.

Proto Process utilise des équipements d’assemblage et de contrôle automatiques et semi-automatiques adaptés à la petite série et au prototypage. Outre la souplesse et la réactivité, la qualité est aussi une nécessité pour l’entreprise qui a la particularité d’utiliser un four de refusion phase vapeur. Ce procédé repose sur une technologie de brassage sécurisante (homogénéité, stress des composants, atmosphère inerte…) et est habituellement utilisé dans les domaines médical, aéronautique et militaire car il est réputé pour sa qualité. Pour optimiser la traçabilité de ses composants et renforcer le service apporté à ses clients, l’entreprise s’est dotée en 2014 du logiciel Optymo, dédié à la conception électronique. « Cela nous permet d’avoir une traçabilité sur les produits que nous achetons et montons sur les cartes électroniques, décrit Olivier Comet. Et cela nous permet de travailler en EDI (échange de données informatiques) avec nos principaux fournisseurs : les commandes se font en ligne avec moins d’interventions dans le processus d’achat. C’est aussi plus rapide car il n’est pas rare que nous recevions une nomenclature avec une centaine de lignes ! »  Chez Proto Process, le taux de transformation des devis est de 80%.

Le service à la clientèle avant tout

Proto Process focalise ses projets de développement sur trois axes. L’entreprise va s’agrandir pour accueillir de nouveaux équipements destinés à accompagner la hausse du volume d’affaires. Dans le courant de l’année 2016, une extension du bâtiment de 160 m2 permettra à la société de disposer de 220 m2 d’atelier plein pied, et de doubler la surface de l’atelier et d’augmenter la surface dédiée aux fonctions de support.

Pour développer sa force commerciale et le service apporté à sa clientèle, l’entreprise va en outre se doter d’un site internet avec une interface clients pour les demandes de devis, les commandes et le suivi de la fabrication des cartes en temps réel. « Ces services supplémentaires nous permettront de répondre encore plus rapidement à nos clients et de communiquer sur les prototypes, explique-t-il. Aujourd’hui, nos clients sont pour beaucoup situés sur l’axe Annecy-Chambéry-Grenoble, ils viennent aussi de la France entière et de Suisse. Le site internet nous permettra d’aller prospecter des marchés plus lointains » .

Enfin, pour accompagner ce développement, Proto Process va recruter pour renforcer son équipe. Olivier Comet confie chercher avant tout des personnalités pour conserver l’état d’esprit gagnant de l’entreprise, les collaborateurs sont formés en interne. Son objectif est de passer d’une équipe de neuf à quinze personnes dans les 4 à 5 ans.

Le maître-mot de ce dirigeant originaire de Grenoble, où il dirigeait une société de câblage manuel de cartes électroniques prototypes, est le service au client. « Ce que j’apprécie dans le prototype, c’est qu’on ne fait pas de la production mais du service, insiste-t-il. Nous sommes une entreprise de service, nos clients ont des problématiques de délais et des besoins auxquels nous essayons toujours de répondre au mieux. Cette relation au client est notre force. C’est aussi dans cette optique que nous faisons du contrôle qualité à 100% sur nos cartes et que nous avons investi dans des machines de pose et de contrôle automatique. » Proto Process projette notamment à l’avenir de se renforcer dans le secteur industriel, de se développer davantage dans le médical et de renforcer sa présence sur la Suisse.

Cet esprit de conquête porte d’ores et déjà ses fruits. « En 2014, nous, Proto Process, avons livré le chinois Foxconn, l’un des plus gros assembleurs électroniques mondiaux, notamment sous-traitant d’Apple et d’Aldebaran Robotics, se souvient Olivier Comet. Le petit a livré le gros parce que nous étions les plus réactif ! » En effet, pour assembler des robots, Aldebaran Robotics avait un besoin urgent de cartes électroniques que Foxconn ne pouvait lui fournir dans les délais impartis, et c’est Proto Process qui est venu à la rescousse du Chinois. Souplesse et réactivité…

Article rédigé par Dorothée BANVILLET, journaliste