mardi 15 septembre 2015

Quadra fabrique des unités de production innovantes pour l’industrie du béton

Ce fabricant de machines spéciales conçoit des solutions globales clé-en-main grâce à sa maîtrise de la technologie des vibrations. Si les presses vibrantes restent son cœur de métier, Quadra innove et élargi son offre. En France comme à l’étranger, elle mise sur des relations durables avec ses clients, y compris pour le SAV et les pièces détachées.

Fabricant d'équipements pour l'industrie du béton

Depuis sa création en 1993, Quadra a développé un savoir-faire spécifique destiné aux fabricants de produits finis en béton. Cette PME familiale conçoit des solutions globales et construit des lignes de production et des machines spéciales qui répondent aux problématiques de chaque client. L’entreprise dispose de plusieurs bureaux d’études (mécanique et électricité, automatismes, hydraulique), d’un atelier de fabrication, d’un autre de montage et d’assemblage. Quadra procède aussi aux essais, à l’installation chez le client, en France et à l’international, à la mise en production, à la formation des opérateurs, au SAV et au dépannage. « Notre cœur de métier, c’est la maîtrise des vibrations appliquée au compactage, explique Yannick Ancrenaz, directeur général de Quadra. Les vibrations doivent assurer un remplissage homogène des moules et une bonne compacité. » Quadra possède deux sites de production en France, en Haute-Savoie à Contamines-sur-Arve où est situé le siège de l’entreprise avec 100 collaborateurs, et dans le Calvados où elle produit des centrales à béton (15 collaborateurs). La PME dépose régulièrement des brevets : « Nous pratiquons une R&D pragmatique, précise-t-il : en fonction de nos marchés, nous définissons de nouvelles gammes de lignes de production avec toujours plus d’automatisation et de capacité de production. Nous veillons à proposer au client des solutions simples qui lui assureront des cadences de production intéressantes et un bon retour sur investissement. » Ces solutions sont fortement robotisées et automatisées et l’opérateur n’intervient pas dans le temps de cycle global de la machine. « Son poste de travail évolue vers du contrôle de production et du contrôle qualité, il devient superviseur de machine et contrôle le procès automatique, ajoute-t-il. » Pour ce faire, Quadra est organisme agréé de formation. Par ailleurs, labellisée Mont Blanc Excellence en septembre 2014, l’entreprise s’est lancée dans une démarche de lean management.

Une technologie de pointe transposée vers les marchés nucléaire et chimique

Avec un chiffre d’affaires de 24 millions d’euros en 2014, Quadra suit un triple objectif stratégique pour ne pas rester sur ses marchés historiques, poursuivre son développement et asseoir sa pérennité : une diversification vers l’industrie chimique et nucléaire, le renforcement de sa position de leader depuis quinze ans sur le marché français et la prise de parts de marché à l’étranger. « Nous avons transposé notre technologie de pointe à l’industrie chimique et au secteur nucléaire, explique Yannick Ancrenaz. Notre entrée dans le pôle Mont Blanc Industries il y a trois ans était liée à notre diversification. Le nucléaire est un marché fortement en développement. » Les centrales de production de béton de Quadra permettent en effet de travailler de nouvelles matières de béton pour un confinement totalement hermétique et une traçabilité sans faille. Un premier projet a été achevé en 2014, un autre en cours, chacun de l’ordre d’un million d’euros. Pour développer ce marché, Quadra a passé une alliance avec Cofely Endel, filiale d’Engy spécialisée dans la maintenance nucléaire. « Ils nous apportent leur savoir-faire dans le nucléaire et leur réseau commercial, nous leur apportons notre savoir-faire technique dans la conception et la construction de process automatisés appliqués à la fabrication de produits en béton : c’est une alliance qui a un sens. Nous avons remporté tous les appels d’offre auxquels nous avons répondu. »

Création d’une technologie innovante et conception d’une machine pilote de compression

Si le cœur de métier de Quadra demeure les presses vibrantes, la diversification de ses activités vers le secteur chimique passe par la réalisation d’un projet FUI (fonds unique interministériel) labellisé par le pôle Mont Blanc Industries, le projet PARC (Procédés d’ Agglomération et de Recyclage en Compactés) porté par l’entreprise Kernéos (spécialisée dans la production de ciments alumineux) et auquel sont associés plusieurs partenaires. Le projet vise a créer une nouvelle technologie de recyclage des fines particules minérales en compactés basée sur le cas spécifique de la bauxite. C’est une opportunité pour Quadra d’améliorer sa technologie de presses vibrantes car son rôle est de concevoir et fournir un pilote industriel pour faire des tests de compactage de nouveaux matériaux. Le projet a débuté en 2013 pour une durée de quatre ans et représente pour Quadra un investissement de 1,3 million d’euros, pour mettre au point une machine en adéquation avec le marché mondial et avec un avantage concurrentiel décisif.

Autre priorité pour Quadra, le développement de l’export qui représente 50 à 60% du chiffre d’affaire actuel. « En 2007, Quadra livrait 90% de ses machines en France, principalement des presses vibrantes, rappelle Yannick Ancrenaz. En 2015, nous allons en livrer… zéro ! Or nous réalisons 40 à 50% de notre chiffre d’affaires en France. Nous avons intensifié l’élargissement de notre gamme de matériel, par exemple avec des lignes de fabrication de produits préfabriqués en béton, pour répondre à nos clients français et étrangers. » Quadra a monté une usine à Sao Paulo au Brésil pour le marché brésilien où elle vient de vendre 4 installations complètes. A l’export, Quadra suit trois axes de développement commercial : un déploiement en Amérique du Nord, le renforcement de ses positions au Moyen-Orient et une présence plus forte en Europe du Nord.

Article rédigé par Dorothée THENOT, journaliste