vendredi 13 avril 2018

Success Story Thermocompact : l’innovation au service de la performance

Le spécialiste du revêtement de surface et des fils spéciaux à haute technicité élabore de nouveaux procédés innovants dans une logique de performance accrue et de réduction des coûts. Ambitieux, le groupe va investir dans un site de production high-tech d’environ 10 000 m2 à Annecy (Haute-Savoie) d’ici à deux ans.

À Annecy où Thermocompact (filiale du groupe Thermo Technologies) a vu le jour en 1913, de nouveaux procédés viennent de voir le jour. Grâce à son savoir-faire éprouvé dans la galvanoplastie et la métallurgie des matériaux, le fabricant optimise les revêtements et les caractéristiques électriques et mécaniques des fils pour les rendre toujours plus performants.

Quand technologie rime avec réduction des coûts

Tout d’abord dans le domaine du revêtement de surface par métaux précieux – activité historique du groupe –, où il développe un procédé d’innovation pour les marchés de la connectique visant à réduire les coûts. Il concerne exclusivement les contacts de connecteur, pièces métalliques qui assurent la connexion électrique dans les capteurs, cellules de calcul et boitiers électroniques entrant dans la composition des robots, des tableaux de bord des voitures et des avions... « La technologie que nous avons mis au point consiste à déposer de l’or (ndlr, matériau reconnu pour sa conductivité et sa résistance à la corrosion) uniquement sur la partie fonctionnelle du contact, et non plus sur toute la surface du connecteur comme cela était le cas jusqu’à présent. Ce qui aura un impact significatif sur les coûts qui diminueront de 15 à 20 % selon nos estimations », explique Philippe Descaillot, directeur général de Thermocompact, assurant au passage que « sur ces marchés, et plus globalement sur celui de la connectique, le prix est un driver fort ». En phase de test chez plusieurs fournisseurs de rang 1 et 2 basés dans la vallée de l’Arve, le procédé sera mis en service fin juin. Pour commencer, Thermocompact investira dans une première ligne de production, pour un montant de 1 million d’euros, et prévoit d’augmenter la capacité, dès 2019, avec l’acquisition d’une 2e ligne.

Naissance du fil EDM 4e génération

201804_thermocompact2

Sur le marché des fils EDM dédiés à l’usinage par électroérosion, le leader mondial, qui a obtenu le label Mont-Blanc Excellence Industries en juillet 2015, améliore en continu leur performance pour gagner en rapidité et en précision. Son niveau d’expertise est tel que le constructeur suisse de machines-outils GFMS (ex-Agie Charmilles), son partenaire de référence et historique, lui a confié le développement des technologies de pilotage des générateurs de machines pour surperformer les paramètres de coupe. Dans cette course à l’excellence, Thermocompact a conçu récemment une 4e génération de fils enduits. Après le zinc, le gamma, le bêta gamma, c’est au tour d’un nouvel alliage de zinc de faire son apparition. Élaboré au sein de son département R&D à Annecy, il a nécessité trois ans de développement. Sa spécificité : une structure en surface composée de différentes natures de zinc pour créer une étincelle la plus constante et la plus puissante qui soit. Hautement performant, ce fil permet désormais d’usiner avec un Ra<0,1μm, quand le standard n’excède pas 0,2 voire 0,3 micron, à une vitesse de coupe augmentée de 15 à 20 %. « Les industriels gagnent en productivité et pour les applications les plus exigeantes dans la micromécanique, l’aérospatial, le médical… ou l’armement », assure Philippe Descaillot qui veut faire du fil consommable un véritable outil de coupe. Par ailleurs, Thermocompact a développé, en collaboration avec le constructeur helvète, une étiquette RFID contenant toutes les caractéristiques techniques du fil. Déposée sur la bobine de fil EDM, cette dernière permet à la machine de s’auto-paramétrer pour obtenir la meilleure performance de coupe.

Ce marché mondial très porteur estimé à 10 000 tonnes par an devrait atteindre les 15 000 tonnes dans les prochaines années. Le fabricant haut-savoyard déjà leader avec 30 % de parts de marché y voit une belle perspective de croissance. « Nous avons une vraie carte à jouer, estime le dirigeant, et nous sommes déterminés à saisir chaque opportunité ».

Quant à la production des fils spéciaux en diamant dédiés à la découpe des lingots de silicium pour le photovoltaïque, elle sera transférée sur le site du groupe au Vietnam pour un démarrage de la production dans le courant de l’année. Alors que l’activité traitement thermique sera recentrée sur le site de Metz-Tessy pour pouvoir renforcer son offre dans le revêtement de surface.

Un nouveau site high-tech sur 10 000 m2

Pour faire face à ses développements, notamment dans les fils EDM, Thermocompact annonce la construction d’un nouveau site ultra performant à Annecy ou à proximité d’ici à fin 2019. « Notre objectif est de réduire les délais de production de quatre semaines à 48 heures grâce au reengineering de la production et à l’introduction du Big Data », précise-t-il. Un système de filtration très sophistiqué remplacera aussi la station d’épuration pour tendre vers le “zéro rejet d’eau“. Le montant global de l’investissement devrait approcher les 12 millions d’euros. Soit une capacité totale portée à 20 000 m2, si l’on inclut les 10 000 m2 du site actuel.

À l’international, qui constitue un des piliers majeurs de sa stratégie, Thermocompact conforte sa position avec l’acquisition en janvier 2017 de Diamond Materials Tech (15 personne, 6 M$ de CA). L’ex-filiale américaine du groupe suisse Meyer Burger Technology, (rebaptisée Innov Wire Technology) conçoit et fabrique des scies et des fils diamantés de découpe pour des marchés spécifiques tels que l’électronique et le saphir, où l’entreprise française n’est pas présente. « Cette intégration nous permet d’étendre notre expertise en proposant une offre combinée scies/fil, et aussi de bénéficier d’une base industrielle Outre-Atlantique pour déployer les fils spéciaux et à électroérosion », termine Gilles Mollard, le pdg de Thermocompact. Pour accompagner sa croissance, Thermocompact s’est alliée au groupe Edify, qui a officialisé son rachat en septembre dernier.

Thermocompact en chiffres (groupe Thermo Technologies)

-         Filiale du groupe Edify

-         Siège : Metz-Tessy

-         CA 2017 : 89 M€ (+ 23 %)

-         Répartition CA : 40 % fils EDM, 30 % fils spéciaux, 17 % traitement de surface, 8 % fils diamants, 5 % traitement thermique

-         Export : 65 %

-         Effectif : 330 salariés (225 en France)

-         5 sites de production : 3 en France (Annecy, Lyon, Tournes), 1 au Vietnam (Ho Chi Minh), 1 aux États-Unis (Colorado Springs).

Patricia Rey, journaliste

201804_thermocompact

Légende photo : Atelier de production de fils pour machines à électroérosion

201804_thermocompact2

Légende photo : LABO PAD Thermocompact